Adopted*Adoptés‎ > ‎

Jannet, Luca, Felix, Lara, Gabby, Fido & Hugo

posted Sep 22, 2013, 12:47 PM by Deed Vlatka   [ updated Feb 3, 2014, 8:34 PM ]
Thanks to good people two families found the happy end! 
Jannet, Luca, gabby and Hugo are adopted! We hope their families will contact u ssoon.
Lara, Felix and Fido wait for their families at SPA Arthaz.

Two families


Hello, human friends. 

We are two families living together on a very busy street of Sarajevo. My sister Janette, my brother Felix and I (Luca) are six months old and we live with our mother Lara who cares for us since our birth and never lets bad people hurt us the way they used to hurt her. She is always protecting us, barking at people who  throw stones at us and kick us when we wag our tails wishing to play with them. Don't get me wrong - not all people are bad. We have many human friends. It's just that my fear speaks first (yes, you guessed it right, I am scared of bad people)


Our mum loves when children from the neighborhood pet us and play with us. That is the only time she is able to rest a bit, because she knows we are safe. Our mum trusts good humans, she even rolls on her back so that they can  pet her belly.
Good people also bring us water and feed us every day as much as they can. 


Two months ago, someone left 11 small pups at the parking lot where we sleep. They were so cute, fluffy, tiny and helpless. The three of us and our mum accepted them immediately. Since then, they are our little siblings, so we play with them when they are awake and protect them when they sleep, as our mother takes care of all of us. But our baby siblings did not know that they must not cross the street our mother used to warn us about. We witnessed horrible scenes... No amount of our barking and weeping could stop the big, metal machine from taking our brothers and sisters away from our family. We watched them lying on the road, we pushed them with our noses, we called out to them, we licked their tiny eyes in hope they will open, but they remained closed. Soon, we saw our two-legged friend Selma crying over them, taking them in her arms and squeezing them tightly to their chests, like they always have when playing with us and smiling at us, telling us “Good boy! Good girl!” Except, now, nobody was smiling. Mum was weeping,  and we were jumping on our people, trying to reach our siblings and smell them once more, realizing we will never see them again. 


Out of 11, only three babies are still alive (Gabby girl and two boys Fido and Hugo). Our mother, petrified and alone in her fight for our lives, warns us every day about the street we run across carelessly while playing, but we like to run and simply forget about the danger. We know that winter is coming soon and our mum said that winters in Sarajevo are ruthless. We do not have a box, no place to hide; we cannot even rest a bit under the building stairs because people chase us away. Is there a little space for us somewhere? 

We are good dogs and we all love to cuddle and play. We promise to be good. We do not need a lot. Just some safety, food and a warm spot in your home and heart, and we will walk by your side evermore, looking up at you in absolute adoration as you tenderly smile down at us. 

Sincierly yours,
Luca
Bonjour, amis humains.

Nous sommes deux familles qui vivent ensemble dans une rue très fréquentée de Sarajevo. Ma sœurJanet, mon frère Félix et moi (Luca) nous avons six mois et nous vivons avec notre mère Lara qui prend soin de nous depuis notre naissance et ne laisse jamais de mauvaises personnes nous faire le mal qu'il lui ont fait à elle. Elle est toujours là pour nous protéger, aboyer sur les gens qui jettent des pierres sur nous et nous chasser quand nous remuons nos queues pour jouer avec eux. Ne vous méprenez pas - tous les gens ne sont pas mauvais. Nous avons beaucoup d'amis humains. C'est juste que ma peur parle en premier (oui, vous avez deviné, j'ai peur des mauvaises personnes).

Notre maman aime quand les enfants du quartier nous dressent et jouent avec nous. Ce sont les seuls moments où elle peut se reposer un peu, car elle sait que nous sommes en sécurité. Notre maman a confiance dans les bonnes personnes, elle roule encore sur son dos afin qu'ils puissent caresser son ventre.
Ces bonnes personnes nous apportent aussi de l'eau et de la nourriture aussi souvent que possible.

Il y a deux mois, quelqu'un a abandonné 11 petits chiots dans le parking où nous dormons. Ils étaient si mignons, doux, minuscules et sans défense. Ma maman et nous les avons immédiatement acceptés.Depuis, ils sont nos petits frères et sœurs, nous jouons avec eux quand ils sont réveillés et nous les protégeons quand ils dorment, notre mère prend soin de nous tous. Mais nos jeunes frères et sœurs ne savaient pas qu'ils ne doivent pas traverser la rue sans le signal de notre maman. Nous avons assisté àdes scènes horribles ... Nos aboiements et nos pleurs n'ont pas pu arrêter le grand engin de métal qui privait notre famille de nos petits frères et soeurs. Nous les avons vus gisant sur la route, on les a pousséavec notre nez, nous les avons appelé, nous avons léché leurs petits yeux dans l'espoir qu'ils les ouvriraient, mais ils sont restés fermés. Peu après, nous avons vu notre ami Selma pleurer sur eux, lesprenant dans ses bras et les serrant contre sa poitrine, comme il le fait toujours lorsqu'il joue avec nous et nous sourit, nous gratifiant de «Gentil chien! Gentille chienne! " Sauf que, là, personne ne souriait.Maman pleurait, et nous sautions sur les gens, en essayant d'atteindre nos frères et sœurs et les sentirune dernière fois,réalisant que nous ne les reverrions jamais.

Sur les 11, seuls trois bébés sont encore en vie (une fille Gabby et deux garçons Fido et Hugo). Notremère, terrorisée et seule dans son combat pour nos vies, nous met en garde tous les jours sur les dangers de la rue, que nous traversons négligemment tout en jouant, mais nous aimons courir et nous oublions le danger. Nous savons que l'hiver arrivera bientôt et notre maman a dit que les hivers à Sarajevo sont impitoyables. Nous n'avons pas de niche, pas de place pour se cacher, nous ne pouvons même pas nous reposer un peu sous l'escalier du bâtiment parce que les gens nous chassent. Y a t-il un peu d'espace pour nous quelque part?

Nous sommes de gentils chiens et nous aimons tous faire des câlins et jouer. Nous promettons d'êtrebons. Nous n'avons pas besoin de grand chose. Juste un peu de sécurité, de la nourriture et un endroit chaud dans votre maison et dans votre cœur, nous marcherons à vos côtés pour toujours, le regard plein d'adoration et de remerciement pour vous qui nous sourirez tendrement.

Sincèrement votre,
Luca