Help * Aider

They need your help !!!
Ils ont besoin de vous !

Mini-shelter * Mini-refuge

posted May 10, 2015, 8:16 AM by Deed Vlatka


Tigra

posted May 9, 2015, 1:31 AM by Deed Vlatka


Two years ago Tigra was abandoned by her owners just because she was pregnant. We were not able to save her puppies, found her alone and desperate. Our volunteers fed her daily and organised her sterilisation. Tigra had a hard time getting used to the life on the street after she had her own home once. Unfortunately there are many many stories like hers in Sarajevo...


After only a month on street, she began to lose her hair and her skin started to itch painfully. In just a few months she got wounds on the body due to permanent scratching. One of our volunteers could not stand Tigra’s suffering and decided to place Tigra in a dog pension. There is no animal hospital in Sarajevo so that was the only option…


Vets we engaged over last two years could not figure out what the condition is, they tried countless therapies, some of them help some did not. She was examined by five veterinarians in the last two years, and nobody could say for sure what disease it is, except that there is a suspicion of “devolution”. Tigra needs attention, care, quality food, life without stress and her condition would be much better. We knew from the beginning Tigra may never find adopters and we know she risks life time in our mini-shelter. For her the existence of the mini-shelter is her only chance to live.  


At the moment, Tigra is under yet another therapy, her hair began to grow again and she is not scratching.


Tigra has a strong will to live, she likes people, cats and friends dogs. . . Uncertain about her condition, all the the vets said only one thing is for sure: Tigra has the best character they ever seen in a dog.


Il y a deux ans Tigra a été abandonné par ses propriétaires justes parce qu'elle était enceinte. Nous n’avons pas été en mesure de sauver ses chiots, nous l’avons trouvé seul et désespéré. Nos bénévoles l’ont nourris quotidiennement et organisé sa stérilisation. Tigra eu des moments difficile pour s’habituer à la vie dans la rue après qu'elle ait eu sa propre maison. Malheureusement il y a beaucoup d'histoires comme la sienne à Sarajevo …


Après seulement un mois dans la rue, elle a commencé à perdre ses poils et sa peau a commencé à la démanger douloureusement. En quelques mois, a force de se gratter en permanence elle sait fait des blessures sur tout le corps. Un de nos bénévoles qui ne supportait pas la souffrance de Tigra a décidé de placer Tigra dans une pension pour chien ce qui était la seule solution……. Il n'y a pas de clinique vétérinaire à Sarajevo.


Les vétérinaires que nous avons engagés au cours des deux dernières années ne comprennent pas quel est le problème, ils ont essayé d'innombrables thérapies, certaines d'entre elles aident, d'autres pas. Dans les deux dernières années elle a été examinée par cinq différent vétérinaires, et personne ne peut dire avec certitude de qu’elle maladie il s’agit, sauf qu'il y a un soupçon «d’évolution». Tigra a besoin d'attention, de soins, d’une nourriture de bonne qualité d’une vie sans stress et son état serait nettement meilleur. Nous savions dès le début que Tigra ne pourra jamais trouver d’adoptants et nous savons qu'elle risque de passée sa vie dans notre mini-abri. Pour elle, l'existence du mini-abri est sa seule chance de survie.


À l'heure actuelle, Tigra est sous une autre thérapie, ses poils ont recommencés à pousser  à nouveau et elle ne se  gratte plus.


Tigra a une forte volonté de vivre, elle aime les gens, les chats et ses amis les chiens. . . Incertain à propos de son état, tous les vétérinaires disent qu’une seule chose est sûre: Tigra a le meilleur caractère qu'ils n’aient jamais vu chez un chien.




Sara & Jacky

posted May 9, 2015, 1:21 AM by Deed Vlatka


In September 2014 we learned about 9 little puppies abandoned in a village, suburb of  

Sarajevo. They were just born, just started to be able to see and their mum was nowhere to found. We don’t  know if she was kept by her owners or did not survive life in nature.


Puppies were just adorable… Our volunteers fed them while trying to find a foster family. Unfortunately, children from the neighbourhood used to intimidate and strike the puppies, so they were very frightened and always trembling when someone approaches to them. By the time we collected money for the foster care and found family willing to take them, there were only 4 puppies left. Sara was one of them. All four puppies were ill, full of parasites. Despite of serious efforts in the fight for life, 3 of them died, only Sara survived.


Jack was taken by villagers in the neighbourhood and put into their garden. He was kept in horrible conditions. There were some dirty and old wood shelves in the corner of the garden that was his “home”. All the time, Jackie was constantly tied with a plastic cable to a pole barley 1 meter away. By making every movement, cable rolled around his neck more and more choking him. To make the situation worse, his “owners” fed him with hard bones and water which he could hardly eat as the cable tightened his neck. Luckily, some of the neighbours noticed him and called us. We came several times to talk to the “owner” asking him in vain to improve the conditions.At the end, we negotiated with the “owner” and managed to buy Jack. He is now in mini-shelter with his sister Sara.


Both Jack and Sara are well socialised, vaccinated and healthy, well taken care of in our mini-shelter. But they dream of their own homes and families. We hope to be able to find them loving homes in France or Switzerland but for the moment their safety and well being depends on the existence of our mini-shelter.


En Septembre 2014, nous avons appris l’existence de 9 petits chiots abandonnés dans un village, en banlieue de Sarajevo. Ils étaient tout juste nés, commençaient  à être en mesure de voir et nous n’avons trouvé leur maman nulle part. Nous ne savons pas si elle a été reprise par ses propriétaires ou si elle n'a pas survécu à la vie dans la nature.


Les chiots étaient tout simplement adorable ... Nos bénévoles les ont nourris, tout en essayant de trouver une famille d'accueil. Malheureusement, les enfants du quartier avaient l’habitude d’intimider et frapper les chiots, donc ils ont eu très peur et étaient toujours tremblant quand quelqu'un s’approchait d’eux. Au moment où nous avons recueilli de l'argent pour la famille d'accueil et trouvé une famille prêts à les prendre, il n'y avait plus que 4 chiots restant. Sara était l'un d'eux. Les quatre chiots étaient malades, plein de parasites. Malgré de sérieux efforts dans la lutte pour la vie, 3 d'entre eux sont morts, seul Sara a survécu.


Jack a été pris par des villageois du quartier et mis dans leur jardin. Ou il a été maintenu dans des conditions horribles. Il y avait de vieilles étagères en bois sale dans le coin du jardin, ce qui était sa "maison". Tout le temps, Jackie a été maintenu attaché avec un câble en plastic d’1 mètre de long en plastique à un poteau. A chaque mouvement qu’il faisait, le câble s’enroulait  autour de son cou et l’étranglait de plus en plus. Pour aggraver la situation, ses «propriétaires» l'ont nourri avec des os durs et de l'eau qu’il pouvait à peine manger car le câble serait son cou. Heureusement, certains des voisins l’ont remarqué et nous a appelés. Nous sommes venus à plusieurs reprises pour communiquer avec le «propriétaire» et lui demander en vain d’améliorer sa condition. A la fin, nous avons négocié avec le «propriétaire» et réussi à acheter Jack. Il est maintenant au mini-abri avec sa sœur Sara.


Jack et Sara sont bien socialisés, vaccinés et en bonne santé, bien pris en charge dans notre mini-abri. Mais ils rêvent de leurs propres maisons et de leurs propres familles. Nous espérons être en mesure de leurs trouver un foyer en France ou en Suisse pour les aimer, mais pour le moment leur sécurité et leur bien-être dépend de l'existence de notre mini-abri.


Nos protégés

posted Mar 9, 2013, 2:33 AM by Deed Vlatka   [ updated Mar 11, 2013, 9:35 AM ]

Our "protégés" that live on the street * Nos protégés qui vivent dans la rue


There are more than 5000 abandoned and street dogs in Sarajevo. You cannot even imagine how cruel and hard their life is, you can’t imagine their misery and all the dangers they are exposed to. And you cannot imagine how hard it is on our volunteers to walk the streets every day trying to help to as many of them as they can, knowing they can help them all.

Our volunteers actively care for more than 50 dogs on the street and around 20 most vulnerable who we managed to place in foster homes and pensions. Actively means they prepare and bring them food twice a day, take them to the vet when needed, construct little shelters, argue with neighbors who complain about dogs barking (or even existing), give them medication, vaccinate and sterilized them them whenever funds permit. The food we collect thanks to our friends from Animal Aide Action and our members in France, Switzerland and Belgium is equally distributed to those we actively care about and to those who do not have “their” humans.

In spite of all the care, unfortunately, dogs get hurt and die. It breaks our hearts and you cannot imagine how hard it is on our volunteers in Sarajevo.
Il y a plus de 5000 chiens abandonnés dans les rues à Sarajevo. Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point leurs conditions de vie sont cruelles et insupportables. Ils ne connaissent que la misère quotidienne et les dangers permanents auxquels ils sont exposés chaque jour. Il est aussi difficile d’imaginer tout le travail de nos bénévoles sur place qui parcourent chaque jour les rues de Sarajevo afin de secourir le plus grand nombre de chiens possible, tout en sachant qu’ils aimeraient tous les sauver.

Nos bénévoles prennent soin de plus de 50 chiens des rues et d’une vingtaine de chiens qui sont les plus vulnérables (chiots, chiens blessés ou malades) que nous avons réussi à placer dans des foyers d'accueil et des pensions en attente de leur guérison et de leur éventuel rapatriement en France pour être adoptés. Nos bénévoles nourrissent les 50 chiens des rues deux fois par jour, les emmènent chez le vétérinaire en cas de besoin, leur construisent des petits abris, leur administrent des médicaments, les font vacciner et stériliser chaque fois que les finances de notre association le permettent et essaient de parlementer avec les gens qui se plaignent des aboiements des chiens dans la rue. Grâce à nos amis de l’Association suisse Animal Aide Action et de nos membres en France, en Suisse et en Belgique, nous recueillons des sacs de nourriture qui sont distribués aux 50 chiens des rues dont nous nous occupons ainsi qu’à tous ceux qui n’ont pas d’ « amis humains » pour leur venir en aide.

En dépit de tous les efforts déployés par nos bénévoles sur le terrain, il y a malheureusement des chiens qui sont blessés et meurent. Cela nous brise le cœur à chaque fois et vous ne pouvez pas imaginer à quel point cette situation est difficile à vivre pour nos bénévoles sur place à Sarajevo
.

Flick

posted Mar 9, 2013, 1:45 AM by Deed Vlatka   [ updated Mar 13, 2013, 10:38 AM ]

Flick


I am 10 months old and I am the coolest dog in the neighbourhood. 

Few months ago I was hit by a car and was lucky enough that Nisveta and Melisa (volunteers in the association “Cupko - Deed for Dogs”) found me and took me to the vet. I was not too scared. Well, to tell you the truth the man in white coat who put the plaster on my leg did look scary. he gave me injection and I did not like that at all. Nisveta does it more gentle :-). 
My human angels had to bring me back to the street but they spent every free moment with me, Nisveta gave me antibiotics injections every day, and, of course, they gave me and other 30 abandoned dogs in my neighbourhood food twice a day.

People laughed, other dogs were curious - it is not an everyday image - street dog with a plaster. At first I tried to take it off but then I realised my leg was hurting less thanks to the plaster. So I learned to wear it with a special pride.
When you live on the street you can’t be still to let your leg heal. You have to move when people who do not like dogs come and yell at you or try to hit you or throw stones on you... And you have to move when Alfa dogs tell you so. 

I healed, but my leg hurt sometimes when it is cold or when it is raining. And I dream about a warm home and loving family. 
Who knows maybe a good person will read my story and make my dreams come true
J'ai 10 mois.

Il ya quelques mois, j'ai été heurté par une voiture mais j’ai eu la chance que Nisveta et Melisa (bénévoles de l'association "Cupko - Deed for Dogs") m'aient trouvé pour m’emmener chez le vétérinaire. Je n'avais pas trop peur. Et bien, pour vous dire la vérité, l'homme en blouse blanche qui a mis le plâtre sur ma jambe avait l'air quand même effrayant ! Il m’a fait une injection et je n’ai pas du tout aimé cela. Nisveta sait faire les piqûres plus doucement ! 

Mes anges gardiens « humains » ont dû me remettre dans la rue, mais ils passaient tout leur temps libre avec moi. Nisveta m'a fait des injections d'antibiotiques tous les jours, et, bien entendu ils me nourrissaient deux fois par jour avec les 30 autres chiens abandonnés dans mon quartier. 

Je faisais rire les gens et les autres chiens étaient curieux – car ce n’est pas courant de voir un chien des rues avec un plâtre ! Au début, j'ai essayé de l'enlever mais ensuite j'ai réalisé que ma jambe me faisait moins mal grâce au plâtre. J'ai donc appris à le porter et j’en étais fier ! 

Quand vous vivez dans la rue vous ne pouvez pas rester tranquille pour que vos blessures guérissent. Vous devez vous déplacer constamment car les gens qui n'aiment pas les chiens viennent vous crier dessus ou même essaient de vous frapper ou de vous lancer des pierres... Et vous devez aussi vous déplacer quand les chiens dominants vous y obligent. 

Je suis guéri, mais ma jambe qui a été blessée me fait parfois mal quand il fait froid ou quand il pleut. …. Je rêve de trouver un foyer chaleureux et une famille aimante qui voudrait bien m’adopter et me rendre enfin heureux ! 

Qui sait, peut-être que quelqu’un va lire mon histoire et faire que mes rêves deviennent une réalité !

Caramel, Lorence, Mignon

posted Nov 6, 2012, 2:27 AM by Vlatka Toukalek   [ updated Oct 10, 2013, 10:03 AM by Deed Vlatka ]


3 brothers

We are 3 brothers: Caramel (goldie), Lorence (black) and Mignon (white). 

In May 2012 somebody separated us from our mother and left us near a construction site. We were just one month old. Workers at the construction site shared their food with us but when the construction was over they left. So we had to move. We heard about nice people who feed dogs every morning and evening not far from our “home”. They already had more than 10 dogs they care about but both people and dogs were kind enough to accept us. Summer was great! There were a lot of kids in the neighbourhood who played with us and peted us every day. It was not hard not to have home as summer was warm and nights short.


Now, it is a bit different story. Kids go to school, rain is falling very often, it is getting cold and nights are long and scary... Some not nice people from the neighbourhood would like us to move away so they started to throw firecrackers on us. We are terrified! 


We hear from older dogs that there are even scarier things, that it is going to be much colder, that the snow will freeze the land, temperatures will go way below 0 degrees and days will be even shorter. 


We are 7 months old, vaccinated and castrated and we are ready to separate when adopted. 


We are young and we like to play. We love children! The best fun for us is to learn new tricks and get little rewards for it. One of the good ladies who feeds us once forgot to close her car. We knew we were not suppose to go in but when the rain started we figured out she left it open for us not to get wet. We made such a party in the car! We did not know how to start the music so we used CDs as toys. What a fun it was!

Please don’t let us wait for the scary winter at the street!
Nous sommes 3 frères: Caramel (goldie), Lorence (noir) et Mignon (blanc).

En mai 2012 quelqu'un nous a séparés de notre mère et nous a laissés près d'un chantier de construction. Nous avions toute juste un mois. Les ouvriers du chantier ont partagé leur nourriture avec nous, mais lorsque la construction a été terminée, ils sont partis. Nous devions donc déménager aussi. Nous avions entendu parler des gens sympas qui nourrissaient les chiens chaque matin et chaque soir non loin de notre «maison». Ils avaient déjà plus de 10 chiens à nourrir mais les gens et les chiens ont eu la gentillesse de nous accepter. L'été a été génial! Il y avait beaucoup d'enfants dans le quartier qui jouaient avec nous tous les jours et nous caressaient. Ce n’était pas trop difficile de ne pas avoir de maison car l’été était chaud et les nuits courtes.

Maintenant, ce n’est pas la même chose. Les enfants vont à l'école, il pleut très souvent, il fait froid et les nuits sont longues et effrayantes ... De méchantes personnes habitant dans le quartier et souhaitant nous faire partir nous ont lancé des pétards. Nous étions terrifiés!

Les chiens les plus âgés nous ont raconté qu'il y a des choses encore plus effrayantes que les pétards, qu'il va faire beaucoup plus froid cet hiver, que la neige recouvrira bientôt tout, que les températures vont descendre bien au-dessous de 0 degrés et que les jours seront encore plus courts.

Nous avons 7 mois, nous avons tous les vaccins à jour, nous sommes castrés et prêts à être adoptés séparément.

Nous sommes jeunes et nous aimons jouer. Nous adorons les enfants! Le plus grand des plaisirs pour nous est d'apprendre de nouveaux trucs et de recevoir des récompenses. Un jour, une des gentilles dames qui nous nourrit avait oublié de fermer sa voiture. Nous savions que nous n'étions pas supposés y entrer, mais quand la pluie a commencé à tomber, nous pensions qu'elle l’avait laissé ouverte afin que nous ne soyons pas mouillés. Nous avons tellement joué dans la voiture! Nous ne savions pas comment faire démarrer la musique aussi nous avons utilisé les CDs comme des jouets. On s’est vraiment bien amusés!

S'il vous plaît ne nous laissez pas seuls dans la rue affronter l’hiver si rude et effrayant!

Just two of hundreds of abandon dogs in freezing streets of Sarajevo

posted Apr 2, 2012, 7:43 AM by Vlatka Toukalek   [ updated Apr 19, 2012, 6:58 AM ]

Juste deux parmi les centaines de chiens abandonnés dans les rues glacées de Sarajevo





1-7 of 7